Serveure DNS

Le Domain Name System, généralement abrégé DNS, qu’on peut traduire en « système de noms de domaine », est le service informatique distribué utilisé pour traduire les noms de domaine Internet en adresse IP ou autres enregistrements. À la demande de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency, « Agence pour les projets de recherche avancée de défense ») américaine, Jon Postel Le serveur DNS (Domain Name System, ou Système de noms de domaine en français) est un service dont la principale fonction est de traduire un nom de domaine en adresse IP. Pour simplifier, le serveur DNS est un peu l’annuaire que consulte un ordinateur au moment d’accéder à un autre ordinateur via un réseau. Autrement dit, le serveur DNS est ce service qui permet d’associer à site web (ou un ordinateur connecté ou un serveur) une adresse IP, comme un annuaire téléphonique permet d’associer un numéro de téléphone à un nom d’abonné. Conçu en 1983 par Jon Postel et Paul Mockapetris, le DNS est aujourd’hui donc incontournable dans l’univers de la navigation sur le Web. Chaque fournisseur d’accès à Internet dispose notamment de ses propres serveurs DNS, avec des adresses IP qui prennent souvent la forme d’une succession de nombres de chiffres (194.158.122.10 par exemple).
Le dépôt d’un nom de domaine (du type “mondomaine.com”) s’effectue auprès d’un “bureau d’enregistrement” (“registrar” en anglais), organisme intermédiaire entre les demandeurs (ou titulaires) de noms de domaine, et l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), société à but non lucratif responsable de l’allocation des adresses IP dans le monde via le système des noms de domaine. et Paul Mockapetris ont conçu le « Domain Name System » en 1983 et en ont rédigé la première réalisation.